• Ce On qui ne dit rien

     

     

    Quand la société devient mercantile jusqu'en ses moindres services, que ses dirigeants ne jurent que par le Dieu Fric et ne laissent aucune manoeuvre de survie aux moins riches de ses concitoyens, alors il ne faut pas s'étonner si un jour le peuple dans son ensemble se lève pour crier à l'injustice et à l'inhumanité.

     

    Les gilets jaunes brûlent des pneus sur les Champs Elysées, à Paris, le 24 novembre 2018 (illustration).

     

    Pour une fois, à l'unisson, la voix de tous s'est faite entendre. Les politiciens pensaient puiser sans fin dans l'escarcelle des gens, les affaiblissant de plus en plus, jusqu'à les laisser exsangues. Ils ont tout connu, supporté, depuis près de quarante ans. Coluche chantait la misère, créait ses Restos ; tout le monde en rigolait et croyait que les Restos se videraient au fil des années. Malheureusement, Coluche n'est plus là mais on peut toujours entendre chanter la misère. Quant aux Restos du Coeur, ils existent encore de nos jours, accueillant davantage de personnes, de familles, chaque année. La particularité des Gilets jaunes, c'est que chacun s'en revendique, de la classe moyenne aux chômeurs. Certains prédisent qu'un jour, nous devrons payer l'air qu'on respire. Mais c'est en marche ! L'écologie a bon dos qui permet de taper le citoyen en le culpabilisant. En prétextant le Tous coupables, ON veut nous obliger à changer de voiture de suite. Que l'endettement soit impossible pour la plupart ne rentre pas dans le crâne de ce ON. Quand la paie arrive, que les charges sont défalquées, des Français vivent à découvert d'un mois sur l'autre, ou disposent de si peu qu'une sortie ciné ou des vacances relève de l'impossible. Déjà beau de parvenir à se nourrir et s'habiller. Et faire tout pour que les enfants ne manquent de rien. Et qu'ils ne réalisent pas qu'il leur manque presque tout. ON s'en fout. Depuis le 17 novembre 2018, la France profonde gronde et ON lui tient tête, espérant l'avoir à l'usure, la renvoyer à son labeur et ses fins de mois difficiles sans qu'il ne se passe rien une fois encore. ON n'est pas lucide. ON n'a pas peur.

     

    ON devrait.

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :